Le problème

Les dispositions de l’article 11 de la loi relative à la lutte antitabac en Côte d’Ivoire prévoit un minimum de 70% des faces principales en recto verso pour les mises en garde sanitaire, mais l’industrie du tabac a proposé au
Ministère du Commerce une mise en garde d’un minimum de 50%.

Le conditionnement des produits du tabac prévoit en son article 11 que les mises en garde sanitaires couvrent au minimum 70% des faces principales en recto verso du paquet de cigarettes. Par contre, l’industrie du tabac a
proposé au Ministère du Commerce à travers une requête que ce taux de couverture soit ramené à 50% en lieu et place de ce que dit la loi.

Résultat

Sur cette proposition, un entretien a eu lieu avec le point focal de la lutte antitabac en Côte d’Ivoire sur les dispositions à prendre avant la réalisation d’une telle initiative de l’industrie du tabac. En ce sens, un avant-projet de
décret portant sur l’étiquetage, le conditionnement est en cours d’élaboration dont une copie a été partagée avec l’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA) pour observations et amendements avant son adoption.