Accueil - LES NOUVELLES D'AFRIQUE
Cet article parle d’une réunion convoquée par le Président du Conseil National de la Consommation (CONACO), le 05 Septembre 2019 à Yaoundé. La réunion s’est terminée par un appel aux opérateurs de la filière tabacole à se conformer sans délai aux dispositions de l’arrêté conjoint MINSANTE-MINCOMMERCE du 03 Janvier 2018, fixant les modalités de conditionnement et d'étiquetage des produits du tabac commercialisés au Cameroun.

Marquage sanitaire graphique: l’industrie du tabac invitée à respecter la réglementation sans délai

10.09.2019

Photo CONACO 825x510

Tous les opérateurs de la filière tabacole exerçant au Cameroun doivent se conformer sans délai aux dispositions de l’arrêté conjoint MINSANTE-MINCOMMERCE du 03 Janvier 2018, fixant les modalités de conditionnement et d'étiquetage des produits du tabac commercialisés au Cameroun. C’est la principale recommandation issue de la concertation du 05 Septembre 2019 à Yaoundé.

La réunion convoquée par  Madame le  Président du Conseil National de la Consommation (CONACO), avait pour but d’examiner les dénonciations de la société civile sur les cas de violation de la réglementation par la majorité des industriels du tabac  et de proposer des solutions pour une meilleure protection des consommateurs à travers la  mise en œuvre complète du marquage sanitaire graphique au Cameroun.

Autour de la table de discussions, l’on avait outre le staff du CONACO, les acteurs de la société civile constitués de la C3T et des associations de protection des droits des Consommateurs,  les représentants de l’industrie du Tabac et ceux des ministères de la Santé et du Commerce.  Quelques acteurs médiatiques prenaient aussi part à cette rencontre  initiée suite aux nombreuses dénonciations de la société civile des cas de violation de la réglementation sur le marquage sanitaire graphique.

Depuis le 12 juin dernier et ce jusqu’à date, seulement 03 marques de cigarettes ont le marquage sanitaire graphique.  Plusieurs autres marques sont toujours vendues en violation de la réglementation.

La non application de la réglementation sur le marquage sanitaire graphique constitue une violation du droit des consommateurs à l’information afin d’opérer des choix éclairés pour leur sécurité, la protection de leur santé et de leur environnement. La société civile dénonce aussi la publicité mensongère à laquelle se livrent certains industriels. Car depuis le mois de Juin 2019, ces derniers  ont apposé des affiches sur les points de vente pour indiquer l’entrée en vigueur de la Réglementation sur le marquage sanitaire graphique.  Mais au delà des annonces, la réalité sur les emballages des produits est toute autre avec des anciens conditionnements qui sont toujours en circulation.

Cette situation expose la population aux méfaits du tabac.  C’est pour cette raison que  les mesures fortes des administrations en charge  de la Santé, du contrôle et de la répression des fraudes sont attendues dans les prochains jours. Ces ministères interpellés lors de la rencontre du 05 Septembre dernier ont pris l’engagement de passer à l’action. Les industriels du tabac  quant eux doivent impérativement mettre sur le marché, les produits conformes à la Réglementation.

La Société civile va poursuivre son travail  de monitoring, d’alerte et de dénonciation jusqu’à la mise en œuvre complète du marquage sanitaire graphique sur l’ensemble du territoire national.

Source: C3T