Accueil - LES NOUVELLES INTERNATIONALES
Lisez les articles le plus récente relative à la lutte antitabac dans le monde, compile par l’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique. Les articles dans cette section focalisent principalement sur les efforts des pays pour faire avancer la Convention Cadre de l’OMS pour la Lutte Antitabac (CCLAT), et les tactiques et stratégies de l’ingérence explorer par l’industrie du tabac pour minimiser les politiques antitabac forte.

Comment le lobby du tabac cible les jeunes avec de nouveaux produits ?

Mars 28, 2021

Poudres, capsules… Les géants du tabac ont imaginé de nouveaux produits sans tabac mais avec nicotine, et passent par les réseaux sociaux pour les rendre à la mode.

Sans bars, discothèques ni sorties, comment rendre les jeunes dépendants ? Les géants du tabac préparent activement l’après cigarette pour les générations connectées.

Industrie du tabac et marketing – Changer la forme, pas le fond

Un an déjà que le monde entier va de confinement en reconfinement. Les bars et discothèques sont fermés depuis des mois, et nul ne peut plus sortir, faire la fête (ou séduire) en toute légalité et sans se poser de questions.

Tous ces lieux de vie et de plaisir manquent aux professionnels du tabac pour rendre les consommateurs dépendants, et le plus tôt possible, l’addiction étant d’autant plus difficile à rompre qu’elle est installée tôt. Pourtant la consommation ne baisse pas pour autant : elle augmente, et surtout change de forme.

Comme jadis en sponsorisant les soirées dans les universités, les cafés et les clubs, les grands acteurs du marché du tabac ciblent donc prioritairement les jeunes. Mais comment les convaincre, alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à être en mesure de décoder les pièges de la composition chimique d’une cigarette pour leur cerveau, ou à avoir été découragés par l’augmentation exponentielle du prix d’un paquet ?

Quand on ne peut changer le fond, changeons la forme : dans la droite ligne de produits bien moins légaux circulant parfois dans le monde de la nuit, place aux poudres et autres pilules à glisser sur la langue.

Industrie du tabac – Plus d’un milliard d’euros investis par British American Tobacco

Nicopouche, Snus et autres bonbons avec ou sans nicotine, ces nouvelles formes de consommation, lointaines descendantes des gommes à chiquer ou du tabac à priser du siècle dernier, se répandent à travers la planète, sous l’égide du géant British American Tobacco (BAT), propriétaire de nombreuses grandes marques de cigarettes.

Et pour que la mode prenne, ces spécialistes aguerris du marketing n’hésitent pas à faire appel à des influenceurs rémunérés dans le monde entier, vantant à une cible constamment sur son smartphone les mérites de ces poudre de nicotine.

Pour ce faire, rien de plus efficace que de cibler Instagram et TikTok, les réseaux du moment pour que des influenceurs suivis par des millions d’abonnés partagent de petits clips vidéo incitatifs, de préférence accompagnés d’un hashtag.

Ainsi le géant britannique du tabac n’a pas lésiné sur la dépense, engageant un budget de plus d’un milliard d’euros dans ses campagnes. Le marketing viral a un prix… et il est élevé, si l’on en croit les fruits de l’enquête globale réalisée par le Bureau of investigative Journalism.

Tabac – Nouveaux produits, vieilles méthodes

BAT compte sur une nouvelle génération de produits, et de consommateurs, pour accroître ses bénéfices déjà conséquents, alors que la pandémie a également modifié les façons de consommer tabac et vapotage.

Mais si ces campagnes menées sur TikTok ciblent bien évidemment tant les fumeurs que les jeunes adultes non fumeurs, elles sont aussi exposées au regard des plus jeunes, des enfants.

Un danger d’autant plus direct, vu le pouvoir d’influence des réseaux, la « coolitude » affichée des nouveaux modes de consommation, en poudre ou pilule.

Si la loi Evin interdit toujours la promotion des produits à base de tabac en France, impossible d’imposer des frontières aux réseaux sociaux et à leur influence.

En sus de faire leur publicité sur TikTok, attirant selon les présentations commerciales de BAT une bonne moitié de nouveaux venus, les produits sans tabac, mais avec de la nicotine, s’invitent aussi dans le sponsoring, notamment en Formule 1.

Le slogan savamment pensé de BAT, « A Better Tomorrow », « un lendemain meilleur », pour parler de ses nouveaux produits, ne manque pas de saveur quand la réalité des prévisions de ce géant décidément inamovible est surtout de toucher 500 millions de consommateurs d’ici à 2023.à

Source: Conso Globe

Méfaits du tabac - C la Santé