Accueil - LES NOUVELLES D'AFRIQUE
Cet article indique que malgré l'existence des mesures de lutte antitabac, il y a encore de résistances qui empêchent l'application d’interdiction de fumer dans les espaces publics.

JOURNÉE MONDIALE SANS TABAC : LA LOI ANTITABAC TOUJOURS DIFFICILE À METTRE EN BRANLE

04.09.2019

214371.HR

Près d'un mois après la dernière célébration de la Journée mondiale sans tabac sous le thème "le tabac et la santé pulmonaire", il est nécessaire de s'interroger sur la situation de la loi 006/2013, portant "Mesures en faveur de la lutte antitabac en République gabonaise", promulguée, le 21 août 2013. Laquelle loi semble toujours connaître des difficultés dans le cadre de son application effective sur le terrain.

En effet, après la signature par le Gabon de la Convention-Cadre pour la lutte antitabac de l’OMS (CCLAT-OMS), le 22 août 2003, puis la ratification de celle-ci le 20 février 2009 et le vote de la loi 006/2013, une incurie manifeste prévaut cependant dans la mise en branle de ce dispositif normatif. D'autant que l’interdiction de fumer dans les lieux publics via des espaces non-fumeurs effectifs, notamment dans les aéroports, restaurants, night-clubs, hôpitaux et écoles, peine visiblement à être mise en œuvre.

Cette incurie manifeste est inquiétante aux yeux des acteurs de la société civile engagés dans la lutte contre le tabagisme au Gabon.

Styve Claudel ONDO MINKO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Source: L’Union