Accueil - LES NOUVELLES D'AFRIQUE
L'Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA) vous fait découvrir les articles de presse récents et pertinents relatif à la lutte antitabac en Afrique.

Maladies liées au tabagisme en Côte d’Ivoire: La prise en charge coûte plus de 28 milliards de FCfa par an à l’État

Mars 16, 2021

60500

Dans les 20 prochaines années, les maladies liées à la consommation du tabac vont engendrer une perte de productivité et des coûts de soins de santé équivalant à 12 000 milliards de dollars Us à l’échelle mondiale. En Côte d’Ivoire, ce sont, en moyenne, 28 milliards de FCfa que l’État débourse, chaque année, pour la prise en charge médicale des pathologies engendrées par le tabagisme.

Pou Lacina Tall, président du Comité universitaire Unesco pour la lutte contre la drogue et les autres pandémies (Clucod), le tabac reste un fléau majeur qu’il urge de combattre avec la dernière énergie pour épargner les jeunes générations de ses méfaits et de ses ravages. Il s’est exprimé sur le sujet, vendredi, au siège du Clucod à Abobo Dokoui.

Le président du Clucod a exhorté les autorités gouvernementales ivoiriennes à mettre en œuvre instamment les résolutions de la Convention cadre de l’Oms pour la lutte antitabac (Cclat) et la loi antitabac en Côte d’Ivoire, adoptée le 23 juillet 2019.

« Nous attendons, malheureusement encore, la mise en œuvre complète de cette loi. Qui doit être la priorité des priorités car elle permettra de sauver des vies humaines, surtout des jeunes », a plaidé Lacina Tall. Il a ajouté que selon Atals Tobacco 2018, ce sont plus 9 000 personnes en moyenne qui meurent chaque année en Côte d’Ivoire de maladies liées au tabagisme.

Lacina Tall, qui avait à ses côtés Francis Boli, président du Réseau des Ong actives pour le contrôle du tabac en Côte d’Ivoire (Rocta-CI), a également rapporté que près de 70 % des décès dans le monde sont causés par les maladies non transmissibles, telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques. Des pathologies qui, selon lui, ont pour facteur de risque commun le tabagisme.

« Aujourd’hui, plus d’un milliard d’individus consomment des produits du tabac. Si nous n’agissons pas maintenant, le tabagisme tuera un milliard de personnes dans le monde au cours de ce siècle, dont environ 80 % dans les pays à revenu faible et intermédiaire », a mis en garde le président du Clucod.

Il a, par ailleurs, dénoncé les ingérences des firmes de tabac dans les politiques de lutte antitabac malgré l’interdiction de l’article 5.3 de la Cclat et le protocole sur l’élimination du commerce illicite des produits de tabac.

« Nous condamnons également la prolifération du phénomène de « chicha », la vente au détail des cigarettes, la vente des cigarettes aux mineurs et la vente en ligne de nouveaux produits du tabac qui sont en contradiction avec la législation ivoirienne en la matière », a conclu Lacina Tall.

Source: Fraternité Matin