Philip Morris International (PMI) offre des bourses aux spécialistes des données en Afrique

Philip Morris International (PMI) utilise la responsabilité sociale des entreprises (RSE) pour se donner une bonne image en Afrique.

Six spécialistes des données de l’Institut Africain d’Etudes mathématiques (AIMS) ont récemment rejoint le géant du tabac pour un programme de bourses de 12 semaines afin d’étudier les zones de culture du tabac à l’aide d’images satellites. Le partenariat a été conçu par Ishango, qui se décrit comme “une entreprise sociale innovante apportant des emplois hautement qualifiés en science des données en Afrique et démontrant la richesse des talents disponibles sur le continent.” Les boursiers sont du Cameroon, Ghana, Rwanda.

Selon PMI, le projet consistait à utiliser des images satellites pour identifier la localisation des exploitations de tabac. Krzysztof Stec, Lead Data Scientist for Operations chez PMI, a déclaré que l’objectif principal du projet était de leur permettre d’extrapoler le rendement du tabac et de faire des projections en termes d’estimation de ce que pourrait être le prix. Le second objectif, ajoute-t-il, était de soutenir les agriculteurs, de voir quels micronutriments peuvent manquer en Afrique ou comment les précipitations peuvent affecter le rendement et, en général, de voir le bien-être de la culture du tabac.

Cependant, Jan Stuebbe, Global Head of Inclusion and Diversity à PMI, a déclaré : “Bien que cela ne semble pas être une grosse affaire, parce que nous parlons de six personnes, nous n’avons jamais rien fait de tel auparavant, recruté en Afrique pour des projets internationaux.” Il a ajouté que les avantages potentiels du projet et de la collaboration sont énormes, le décrivant comme “un merveilleux outil d’engagement pour les organisations africaines qui peuvent dire aux politiciens ou aux législateurs que nous [PMI] essayons de faire des choses qui aident les communautés et les agriculteurs en Afrique.” Cela, selon lui, “augmente notre position [PMI] dans ces communautés et peut même nous aider à attirer des talents dans des endroits que nous n’aurions jamais regardés auparavant. Les opportunités sont énormes.”

Les directives pour l’application de l’article 13 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac recommandent aux parties d’interdire les contributions des fabricants de tabac à toute autre entité pour des “causes socialement responsables”.

Stop Smoking

screen-5

Les produits du tabac causent de graves dommages à la santé.