Accueil - LES NOUVELLES D'AFRIQUE
La Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP), l’une des commissions de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, (CENCO) faire un plaidoyer pour la taxation du tabac. Le motif est d’atteindre 70% de taxe sur le prix du tabac, pour réduire l’accessibilité du tabac et contribuer à l’augmentation des revenus fiscaux au niveau national.

[Réduire l’accès du tabac et augmenter des revenus fiscaux] CENCO : CEPJ et BLP présentent un plaidoyer visant 70% sur le prix du tabac

23 Juin 2019

‘’Plaidoyer fiscal pour la taxation du tabac en Afrique‘’ est le projet arboré, le week-end dernier, lors d’un point de presse tenu sous la barbe de la Commission Episcopale Justice et Paix,-CEJP- une des commissions de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO.

Motif? Mettre en place une taxation qui réduit l’accessibilité du tabac et qui contribue à l’augmentation des revenus fiscaux au niveau national. ‘’…Pour ce qui est de la taxation, le programme vise à atteindre 70% de taxe sur le prix du tabac’’, a lucidement indiqué Jean-Paul Mulyanga, directeur du Bureau de Liaison avec le Parlement-BLP- et coordonnateur de ce projet.

Dans une discussion d’environ une heure et demie, deux exposés ont, sans doute, apporté de l’éclaircissement quant à ce.

Primo, Jean-Paul Mulyanga a expliqué, dans les moindres détails, les points visés par ce programme. Cependant, l’exposant a, tout au long de son speech, souligné les objectifs que poursuit le présent plaidoyer.

Il s’agit de soutenir les membres de TJNA pour en faire des spécialistes de la taxe sur le tabac, la réduction de la disponibilité du tabac et la mise en place d’un réseau très large des acteurs de la société civile en matière de lutte contre le tabac.

Ainsi, poursuit-il, pour un projet ayant une durée de trois ans dont deux années sont déjà en cours, un montant total alloué par la Fondation Bill et Melinda Gate est de 1.386.000 USD pour le budget de l’action. Ainsi dit, l’homme, au finish, a indiqué les différentes activités prévues pour ce dessein.

Secundo, Eugène NGABU, assistant technique au programme gouvernance participative de la CEJP a axé son intervention sur les nouvelles perspectives de la lutte anti-tabac en Rd. Congo. S’exprimant ainsi, Eugène Ngabu martèle sur trois angles faisant le point focal des perspectives.

D’abord : ‘’Actuellement, les différents pays sont à différents niveaux dans la mise en œuvre des programmes de lutte antitabac et les experts souhaitant examiner leurs niveaux les classent selon 5 étapes: pas de loi; adoption de la loi; la mise en œuvre; institutionnalisation; étapes de l'innovation’’.

Ensuite : ‘’ Cette classification aide à concevoir les bonnes stratégies et à garantir si les politiques; lois; les institutions et les programmes mis en place sont durables. Dans les 4 pays où TJNA travaille; la RDC a rejoint le Kenya et le Nigéria en adoptant des lois exhaustives sur la lutte antitabac’’.

Enfin : ‘’ La mise en œuvre de ces lois devient l’axe principal des acteurs de la lutte antitabac en République Démocratique du Congo’’. Il s’avère important de souligner que selon le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé-OMS- huit millions de personnes meurent par an dans le monde.

Cette rencontre a connu le partenariat du Bureau de Liaison avec le Parlement, la Conférence Episcopale Nationale du Congo, le Programme National Contre le Tabac et de Tax Justice Network Africa.

Source: La Prospérité