A PROPOS - NOS REALISATIONS
Le soutien qu’ACTA porte aux organisations de la société civile dans les pays africains a contribué à adopter des législations nationales et des politiques en conformité avec la Convention Cadre de l’OMS, l’augmentation des taxes sur le tabac, le suivi-évaluation de l’industrie du tabac et le renforcement des capacités des OSC en vue de la conduite des travaux de plaidoyer pour la lutte contre le tabagisme.

Résultat 5 : Capacité institutionnelle de l’ACTA renforcée date cas pour lui permettre de gérer les programmes et les fonds de la lutte contre le tabagisme.

Lors du projet ATCC, le Conseil d’Administration de l’ACTA a pris un certain nombre d’initiatives en faveur du développement organisationnel de l’ACTA. Les résultats de ces actions sont indiqués ci-après mais les détails sont disponibles dans le rapport sur la « Transition post-ACTA » :

- un plan stratégique pour la période 2110 à 2017 fut élaboré pour refléter les orientations stratégiques futures de l’ACTA;

- un plan d’action et de cadres basés sur les résultats fut élaborés pour indiquer les résultats escomptés en mettant en œuvre le plan stratégique 2015- 2017 ;

- un plan de gouvernance fut élaboré pour évaluer et consolider les stratégies de gouvernance de l’ACTA;

- les statuts de l’ACTA ont été amendés pour répondre aux besoins changeants de l’alliance et sont en attente d’adoption par l’Assemblée Générale ;

- un audit des membres fut réalisé pour prendre en compte les besoins des membres de l’ACTA ;

- un profil des membres fut réalisé pour réactualiser les profils des membres de l’ACTA ; et

- un nouveau centre de ressources en ligne (ORC) pour ACTA est en train d’être mis en place et on espère qu’il sera fonctionnel vers la fin de mai 2015.

Ces résultats sont censés influencer profondément ACTA dans les années à venir en aidant à maintenir le réseau comme une force continentale cohésive avec des membres mobilisés et motivés. Nous espérons également qu’ils les aideront à renforcer la confiance des donateurs qui soutiennent ACTA.
L’intégration de la lutte contre le tabagisme dans l’élaboration de l’agenda de l’UEMOA (un projet non à TCC)
L’ACTA a également lancé un projet d’une durée de 18 mois en 2013 grâces au soutien financier technique de CTFK dans le but de faire prendre conscience des MNT au sein de l’UEMOA, de créer une alliance contre le MAT dans la région et d’établir comme priorité la lutte contre le tabagisme au sein du Plan d’action des MAT et des huit (8) pays de l’UEMOA de façon à positionner la lutte contre le tabagisme pour le financement de son développement.
Pour atteindre ses objectifs, ACTA a mené des activités aussi bien au niveau régional qu’au niveau national. Les activités régionales ont été les suivantes :

- une réunion technique tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en septembre 2013 a rassemblé les huit points focaux MNT des pays de l’UEMOA ; et

- une réunion des Ministres de la santé de l’UEMOA tenue et à Cotonou, au Bénin, en février 2014 qui a également connu la participation des représentants de l’OMS AFRO, des bureaux pays de l’OMS, de la Commission de l’UEMOA, du PNUD et des donateurs MNT.

Pendant la réunion de Ouagadougou de septembre 2013, l’alliance MNT de l’UEMOA fut officiellement lancée, ses statuts furent adoptés et le Conseil d’Administration fut mis en place. La création de l’alliance augmenta la collaboration et le partage d’informations entre les activistes des MNT dans la région. La réunion de Cotonou a conduit à un certain nombre de recommandations qui furent validées par les ministres de la santé. Une de ces recommandations concerne l’élimination du plafond des 45 % de la taxe sur le tabac dans les pays de l’UEMOA de façon à être en conformité avec l’article 6 des directives CCLAT et à mettre en place un fonds de santé publique pour soutenir les MNT et la stratégie et le programme de lutte contre le tabagisme et des MNT dans la région. Les recommandations de 2014 de Cotonou ont été soumises au secrétariat de l’UEMOA pour adoption par les gouvernements des pays de l’UEMOA.

La stratégie d’éveil des consciences de l’ACTA comprenait la cartographie du partenariat national de la santé, du processus et du plan d’action de l’UNDAF et des MNT dont à l’intérieur des huit (8) pays de l’UEMOA.
Des instruments à utiliser dans le cadre du plaidoyer ont été élaborés et largement distribués auprès des actionnaires MNT dans la région. Une liste des adresses des actionnaires MNT au sein de l’UEMOA fut établie pour permettre des échanges d’informations. En 2014, le site web de l’Alliance fut lancé, ce qui en a augmenté la visibilité dans la région.
Trois (3) pays de l’UEMOA à savoir : le Bénin, le Sénégal et le Togo ont également obtenu des fonds de démarrage de l’ACTA et ont élaboré au niveau national des campagnes sur les MNT. Le Togo a élaboré un plan stratégique par rapport aux MNT et a organisé des campagnes de sensibilisation. Il a également tenu un atelier sur le mécanisme innovant de financement pour le programme des MNT destiné aux parlementaires, aux directeurs de cabinet et aux institutions ministérielles. Le Bénin a mis au point un plan stratégique sur les MNT et a installé un comité multisectoriel aux fins d’impliquer tous les secteurs concernés. Le Sénégal est toujours dans le processus d’adoption de son plan d’action MNT ; cependant, il a déjà pris les dispositions appropriées pour renforcer son programme MNT.

Le projet a aidé à créer une prise de conscience générale des MNT dans la région UEMOA. Sept (7) des huit (8) pays de l’UEMOA ont leurs plans stratégiques MNT. La Côte d’Ivoire, le Bénin et le Niger ont dégagé chacun un budget pour le financement de leurs campagnes MNT.

Trois (3) pays de l’UEMOA ont pris des mesures contre la consommation des cigarettes dans les lieux publiques. La Côte d’Ivoire a un site web consacré à la santé en général et aux MNT en particulier.

- un certain nombre de défenseurs de la lutte contre le tabagisme dans les pays cible a augmenté ;
- des groupes de
Le projet a aidé à créer une prise de conscience générale des NFC idées dans la région de l’UEMOA. Sept (7) des huit (8) pays de l’UEMOA en leur plan stratégique sur les LCD. La Côte d’Ivoire a un site Web réservé à la santé en général et au LCD en particulier.

 

Résultat n°1 : Des législations ou des politiques nationales conformes aux CCLAT ont été adoptés dans 9 pays
Résultat n° 2 : Les taxes sur le tabac ont été augmentées dans sept (7) pays.
Résultat 3 : Les efforts de l’industrie du tabac pour contrecarrer la politique de lutte contre le tabagisme suivie et contrecarrée dans 10 pays
Résultat 4 : Les capacités des OSC furent construites et renforcées de façon à mener le plaidoyer en faveur de la lutte contre le tabagisme dans les pays cibles de l’ACTA
Résultat 5 : Capacité institutionnelle de l’ACTA renforcée date cas pour lui permettre de gérer les programmes et les fonds de la lutte contre le tabagisme.

LA SÉPARATION DES FUMEURS ET DES NON-FUMEURS DANS LE MEME ESPACE AÉRIEN EST INEFFICACE.


La simple séparation des fumeurs et des non-fumeurs dans le même espace aérien, en l'absence de barrières de plancher au plafond, n'élimine pas - et dans de nombreux cas même ne réduit pas - l'exposition des non-fumeurs à la fumée secondaire.

Protection contre l'exposition à la fumée secondaire du tabac. Recommandations politiques, OMS