Accueil - LES NOUVELLES INTERNATIONALES
Les cigarettiers ont financé des programmes de lutte contre le travail des enfants pour environ 15 millions de francs sur huit ans. Dans un vote qui a lieu ce mercredi à Genève, l’Organisation internationale du travail demande de trouver d’autres sources de financement

...

Lire la suite...

Tabagisme: des députés ne respectent pas la loi du 9 m

24 Juin 2019

WARSAW 2

Plusieurs députés et employés de l'Assemblée nationale ne respectent pas la loi pour lutter contre le tabagisme.
TVA Nouvelles a constaté lors de l'adoption des deux bâillons les 16 et 17 juin dernier que plusieurs députés, ministres et personnels politiques fument à l'intérieur de la zone des neuf mètres prescrite par la loi qui est entrée en vigueur le 26 novembre 2016.

Des panneaux de signalisation sont pourtant bien en visibles autour du parlement indiquant qu'il est interdit de fumer à moins de neuf mètres de l'édifice

Les députés pas au-dessus des lois
Le whip du Parti Québécois Harold Lebel souligne que malgré des travaux de 60 millions $ pour améliorer la sécurité et l'accueil des visiteurs à l'Assemblée nationale les fumeurs ont été oubliés
«La loi c'est la loi comme on dit, il faut respecter la loi même peut-être que ce n'était pas assez évident les endroits où on peut fumer».

L'Assemblée nationale a expliqué à TVA Nouvelles que le Secrétaire général avait déjà averti des fumeurs qu'ils ne respectaient pas la loi.
La ministre de la Santé Danielle McCann, insiste, il ne doit y avoir de passe-droit.

«L'Assemblée nationale, c'est sous la responsabilité du président de l'Assemblée, il va y avoir une démarche qui va être faite pour que se soit respecté. Moi, j'aimerais mieux qu'il y ait le moins de fumeurs possible, c'est ça que je dirais à mes collègues, ce n'est pas bon pour la santé, mais c'est sur qu'il faut respecter la loi».

Des amendes salées
Depuis 2017, les inspecteurs du ministère de la Santé et des Services sociaux ont émis 2741 constats d'infractions. Fumer à moins de neuf mètres peut valoir une amende de 250 $ à 1500 $ en cas de récidive. L'Assemblée nationale pourrait s'exposer aussi à des contraventions pour avoir toléré une personne qui fume. Les montants sont salés pour les commerçants de 500 $ à 25 000 $ en cas de récidive.

Constats infractions données par les inspecteurs du MSSS
2017 : 962 constats
2018 : 1299 constats
2019 (au 31 mai) : 480 constats
Source : MSSS

«Personnellement, je ne suis pas un fumeur», insiste, le leader parlementaire de Québec Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois «Mais je sais que c'est une mauvaise habitude que plusieurs ont pris à l'Assemblée nationale du Québec. Je pense que le petit rappel est salutaire il va falloir trouver d'autres places pour aller s'adonner à ce pêché», conclut-il.

Source: TVA Nouvelles

Méfaits du tabac - C la Santé