Interdiction de fumer dans les lieux publics : Un comité de suivi mis en place

Interdiction de fumer dans les lieux publics : Un comité de suivi mis en place

Pour veiller à l’application de la loi N°2019-676 du 23 juillet 2019 relative à la lutte anti-tabac, un comité de suivi a été mis en place, le jeudi 30 mars 2022, à Abobo précisément au siège de l’Ong Comité/club Unesco universitaire pour la lutte contre la drogue et les autres pandémies (Clucod).

Avec pour zone d’intervention, la commune d’Abobo, ce comité, composé de la police nationale, de la direction départementale de la Santé, des transporteurs, des tenanciers de maquis, des agents de la municipalité et des responsables des Ong, veillera à ce que l’interdiction de fumer dans les lieux publics et dans les transports en commun soit respectée par tous.

Ces derniers mettront particulièrement l’accent sur la sensibilisation. Ils feront comprendre qu’en Côte d’Ivoire, il est interdit à toute personne d’exposer autrui à la fumée du tabac et des produits du tabac d’autant plus que le tabac est la cause principale des maladies non-transmissibles et 90% des cancers du poumon.

Cette loi interdit également de fumer dans les lieux publics clos ou ouverts au public, ou à usage collectif et tout lieu qui constitue un lieu de travail, ainsi que dans les moyens de transport publics.

La mairie et les transporteurs d’Abobo se prononcent

Présidant ledit Comité, Koné Zana Mamadou, chef de service en charge des Ong et vie associative à la mairie d’Abobo croit fermement que les actions de son équipe préserveront la santé des populations. Saluant cette initiative, Touré Moussa président de l’Union des Syndicats des transporteurs des conducteurs d’Abobo (Ustca) a fait savoir qu’en plus de préserver la santé des populations, cette sensibilisation viendra résoudre les nombreuses querelles causées par la fumée du tabac dans les véhicules.

Quant à monsieur Tall Lacina, président de l’Ong Clucod, il a rappelé que la mise en place de ce comité intervient dans le cadre du projet Liane 2 financé par l’UE.

Un Projet de leadership des initiatives des acteurs non-étatiques dans le cadre de la vulgarisation de la lutte anti-tabac.

Pour rappel, une enquête réalisée à Abobo par l’Equipe TIM en 2020 révélait que le niveau d’application des mesures d’interdiction est en dessous de la moyenne de 50% dans tous les lieux publics et transports en commun.

Source: Fraternité Matin

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.