Le PNLTA accentue la lutte contre le tabagisme dans les transports

Le PNLTA accentue la lutte contre le tabagisme dans les transports

Le Programme national de lutte contre le tabagisme, l’alcoolisme et les autres addictions (PNLTA) et les principaux acteurs du secteur des transports en commun ont accordé leur violon pour l’application du décret d’interdiction de fumer dans les transports en commun. C’est la salle de conférence du PNLTA qui a abrité cette importante rencontre d’échange ce mardi 10 mai 2022.

Interdiction de fumer dans les transports en commun: Le PNLTA sensibilise les acteurs du secteur

Pour Dr Koffi Nestor, chef de service Information, Éducation et Communication (IEC) au PNLTA, cette activité s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation 2022, lancée le 14 avril dernier.

« Nous avons jugé utile de sensibiliser davantage les transporteurs sur l’application du décret portant interdiction de fumer dans les lieux publics et les transports en commun. Chaque jour, nos concitoyens voyagent dans les véhicules en commun et sont exposés à la fumée de cigarette. Ce qui représente une menace pour la santé de ces derniers. A travers cette rencontre, nous avons demandé aux responsables syndicaux, aux chefs de gars, aux chauffeurs de respecter le décret interdisant de fumer dans les espaces publics et les transports en commun. Nous avons sollicité leur soutien pour relayer cette information auprès de leurs amis. Car c’est ensemble qu’on peut obtenir de bons résultats », a indiqué Dr Koffi Nestor.

Avant d’ajouter : « le Ministre de la Santé, nous a instruit de continuer la sensibilisation car la dépendance tabagique est une maladie. Il faut aider ceux qui sont dépendants. Le moment venu, nous passerons à la phase de répression mais pour l’heure nous mettons l’accent sur la sensibilisation pour aider ceux qui sont pris au piège du tabagisme à en sortir et décourager les potentiels nouveaux fumeurs », a déclaré Dr Koffi Nestor.

Pour Koné François, président de l’Association pour les Droits et Devoirs des chauffeurs de Côte d’Ivoire, il faut multiplier ces cadres d’échanges et surtout mener des actions de terrains pour accentuer la sensibilisation.

« Nous nous engageons à être des relais dans nos différents rayons d’actions. Nos amis doivent respecter le décret d’interdiction de fumer dans les lieux publics et les transports en commun. Mais pour y arriver, il faut qu’on leur explique les différents décrets et la loi en vigueur relativement à la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire», a indiqué Koné François.

Aidara Zomanan, secrétaire général de l’Association des chauffeurs de poids lourds en Côte d’Ivoire a réaffirmé la volonté de son association à œuvrer pour le respect des mesures gouvernementales.

« Nous sommes en mission dès aujourd’hui pour échanger avec nos amis. Nous étions ignorants de l’existence d’une loi et décrets relatifs à la lutte anti-tabac. Nous allons porter cette information à nos amis pour sauver des vies du tabagisme », a indiqué enthousiasme Aidara Zoumana.

Source: Afrique sur 7

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.