L’agenda 2022 de l’ACTA

L’agenda 2022 de l’ACTA

En sa qualité d’organisation régionale coordonnant les initiatives de la société civile en matière de lutte antitabac sur le continent, ACTA s’efforce de promouvoir la synergie avec d’autres organisations régionales de lutte antitabac et d’assurer la mobilisation, le renforcement des capacités et la coordination pour une lutte antitabac efficace en Afrique. La capacité opérationnelle de l’alliance a été considérablement renforcée.

L’ACTA a acquis des compétences, des connaissances et une expertise dans divers domaines de la lutte antitabac, ce qui lui permet de soutenir les OSC nationales et de contribuer ainsi à la réussite de la lutte antitabac sur le continent.

Mais il est nécessaire pour l’alliance de renforcer et de diversifier ses ressources humaines, de renforcer sa gouvernance, d’élargir son champ d’action et d’étendre la portée de ses interventions afin d’assurer la mise en œuvre intégrale de la CCLAT de l’OMS et d’atteindre les normes les plus élevées en matière d’efforts soutenus de lutte antitabac.

Par conséquent, à l’avenir, l’ACTA s’attachera à renforcer ses capacités et à soutenir la mise en œuvre effective de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) dans la région, conformément à l’objectif primordial du plan stratégique 2019-2023 de l’alliance qui vise à contribuer à la réduction de la prévalence du tabagisme et de la mortalité due aux MNT en Afrique.

L’alliance bénéficiera d’un large éventail de facteurs pour améliorer la lutte antitabac en Afrique, notamment : :

  • son expérience accumulée dans des domaines techniques comme la surveillance de l’industrie du tabac, la lutte contre les tactiques de l’industrie, le plaidoyer et la communication en faveur de la lutte antitabac, ainsi que dans des domaines administratifs comme le développement financier et organisationnel ;
  • sa large couverture avec des membres dans 39 pays, ce qui lui donne une large portée sur le continent
  • une plateforme de communication établie pour la lutte antitabac en Afrique ;
  • un statut consultatif international, notamment un statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) et un statut d’observateur auprès de la Conférence des parties à la CCLAT, qui permettent à l’ACTA de faire entendre sa voix et d’exercer une plus grande influence sur les questions de lutte antitabac en Afrique et dans le monde.

À l’avenir, l’alliance jouera un rôle plus vital dans la promotion et le soutien de la société civile africaine de lutte antitabac afin d’accélérer la mise en œuvre de la CCLAT de l’OMS sur le continent.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.