Paquets de cigarettes : Des avertissements sanitaires sans équivoque

Paquets de cigarettes : Des avertissements sanitaires sans équivoque

En Mauritanie, les mises en garde sanitaires illustrées sur les paquets de cigarettes sont depuis la semaine dernière opérationnelles, à travers le pays.

Les avertissements sous forme d’illustrations percutantes dévoilés présentent notamment des clichés de dents pourries, de poumons détériorés et malades…

Il s’agit là de messages forts destinés à ébranler l’insouciance du public surtout les jeunes vis à vis du tabac. Mais aussi à ‘’accompagner et soutenir les efforts publics visant à sensibiliser sur les dangers du tabac et de ses dérivés. Et enfin, ‘’à limiter leur consommation, en raison des risques qu’ils présentent aux individus et à la santé publique”.

Signalons qu’il est stipulé dans l’article n° 26 de la loi anti-tabac (20-2018) concernant l’obligation de la mention de la mise en garde sanitaire sur les paquets de cigarettes  que « les paquets ou cartouches et toutes formes de conditionnements extérieurs des produits du tabac en vente en Mauritanie doivent comporter une mise en garde sanitaire couvrant au minimum 70% de la surface en recto verso. Ces mises en garde doivent se présenter sous forme d’images et des textes écrits dans les langues officielles en Mauritanie.

Les modalités de conditionnement, d’étiquetage et d’impression sur les paquets, cartouches et cartons ou autres formes de conditionnement sont fixées par arrêté du ministre chargé de la santé publique ».

 C’est  dans cette  optique  que l’arrêté émis par le ministre de la Santé n°000064 du 6/02/2020 avait accordé aux fournisseurs un délai de neuf mois comme période de grâce pour se préparer et se conformer à l’application de la loi susvisée.Et le 31 mai 2021, était le dernier délai officiel.

Le ministère de la santé avait rappelé en décembre 2021, dans un communiqué que “les personnes dont les marchandises avaient été empaquetées avant l’entrée en vigueur de ladite loi, avaient été exemptées de cette consigne, alors que la période de grâce qui leur avait été accordée avait également expiré à la fin du mois d’août dernier”.

En général, les paquets ne faisant pas mention d’une mise en garde sanitaire ne sont pas autorisés à entrer, en vertu du texte de loi, dans le pays, ont prévenu les autorités.

Source: Le Calame

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.