Les Etats encouragés à soutenir les recherches locales contre le tabac

Les Etats encouragés à soutenir les recherches locales contre le tabac

Une conférence, première du genre, a eu l’audace de se pencher sur la problématique du tabagisme en Afrique. Pendant 3 jours, du 26 au 28 Octobre 2021, des conférences se sont succédées. Mais, une conclusion s’est dégagée, l’Afrique manque de recherches au plan local pour contrer l’industrie du tabac.

Le constat est patent et partagé par tous les acteurs, l’Afrique ne dispose pas de données locales pour éclairer les politiques alors que le programme de lutte antitabac devrait être éclairé par les preuves et les recherches générées sur le continent africain. Des données probantes et récentes devraient favoriser une mise en œuvre non générique et importée d’ailleurs mais spécifique au contexte africain mieux, de chaque pays.

« Le manque de données sur le continent a eu un impact négatif sur la promulgation de politiques efficaces de lutte antitabac dans de nombreux pays africains », reconnaissent de façon unanime, les participants.

« La recherche locale aboutira à des messages irréfutables contre l’industrie du tabac et favorisera la compréhension du contexte local et du contexte politique locale », a déclaré Professeur William Bazeyo, directeur du Centre pour la lutte antitabac en Afrique de la CTCA et président de la conférence.

D’un autre côté, il est observé une forte ingérence de l’industrie du tabac qui profite de cette pénurie pour faire croire que les produits du tabac sans fumée sont moins nocifs.

Une des pistes évoquées est l’augmentation de la taxation des produits du tabac. La démarche selon les experts devra une fois encore encourager l’abandon du tabac en rendant les cigarettes inabordables.

Source: Africardv

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.