Québec: Trois géants du tabac échappent à leurs créanciers grâce à un 7e sursis des tribunaux

La protection dont les trois compagnies bénéficient depuis 30 mois est prolongée jusqu’en mars 2022.

Les trois compagnies canadiennes de tabac, qui se sont mises à l’abri de leurs créanciers, ont obtenu lundi matin de la Cour supérieure de l’Ontario une nouvelle prolongation de six mois de la protection dont elles bénéficient depuis leur faillite, en 2019. La protection des tribunaux prenait fin jeudi.

C’est la septième fois que le juge Thomas McEwen prolonge la protection des tribunaux depuis avril 2019. Les trois géants du tabac ont ainsi jusqu’au 31 mars 2022 pour poursuivre et compléter leur restructuration.

Aucun créancier ne s’est s’opposée à la requête des trois géants du tabac lundi lors d’une brève audience virtuelle sur une plateforme numérique.

Les avocats de JTI-Macdonald, d’Imperial Tobacco et de Rothmans Benson & Hedges ont à nouveau assuré le magistrat que leurs clients avaient assez de liquidités pour poursuivre leurs activités jusqu’au printemps prochain.

Ils lui ont d’ailleurs présenté leurs prédictions financières pour les six prochains mois.

Imperial Tobacco prévoit ainsi engranger 231 millions de dollars en revenus au cours de la prochaine période de grâce, Rothmans Benson & Hedges, 269 millions de dollars et JTI-Macdonald, 604 millions de dollars.

Les avocats ont en outre rappelé que la pandémie de COVID-19 a perturbé certaines de leurs opérations au pays et que les trois compagnies ont transféré des activités à l’étranger dans le but de poursuivre leurs activités sans trop d’interruptions.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *