Congo-Brazzaville : le pays renforce son arsenal de lutte contre le tabac

Congo-Brazzaville : le pays renforce son arsenal de lutte contre le tabac

Le gouvernement de la République du Congo a adopté mercredi un projet de décret instaurant un système de marquage des produits du tabac fabriqués ou importés afin de lutter à la fois contre le tabagisme et la contrebande.

Selon le compte rendu du conseil des ministres, ceci doit permettre l’authentification et la traçabilité des produits jusqu’au premier acheteur non affilié au fabricant ou à l’importateur-distributeur.

“Ce système, basé sur des normes internationales ouvertes et non propriétaires, compatibles avec les équipements d’impression du commerce, doit fournir les interfaces garantissant l’interopérabilité des équipements existants de la chaîne logistique”, a précisé le ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé, Nycéphore Fylla de Saint-Eudes.

Il a ajouté que le système allait permettre le suivi, l’enregistrement et la transmission de tous les mouvements des fabricants ou des importateurs-distributeurs.

D’après le réseau des acteurs de la lutte anti-tabac, la prévalence tabagique au Congo est de 8%. Elle est de 15,6% chez les jeunes scolarisés de 13 à 15 ans et de 33% chez les jeunes de plus de 15 ans, citant les enquêtes par grappes de 2014-2015.

Pour lutter contre le tabagisme, la République du Congo a mis en place un comité technique interministériel en 2010. Il a adhéré au protocole pour l’élimination du commerce illicite des produits du tabac en 2015 et publié trois décrets d’application de la loi antitabac en 2018. Enfin, il a également élaboré deux plans intégrés de communication de lutte antitabac (2011-2015, 2017-2019) et un plan stratégique multisectoriel de lutte antitabac 2018-2022.

Source: French People Daily

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Donate

CFA

Donate

CFA