Les fumeurs et l’environnement commercial en Jordanie tireront grandement parti des réformes gouvernementales en matière de réglementation et de fiscalité des cigarettes électroniques

Les fumeurs et l’environnement commercial en Jordanie tireront grandement parti des réformes gouvernementales en matière de réglementation et de fiscalité des cigarettes électroniques

RELX International, une société multinationale responsable spécialisée dans les cigarettes électroniques, continue de soutenir le Royaume hachémite de Jordanie dans l’adoption d’une politique fiscale plus favorable en matière de réglementation et de fiscalité des e-cigarettes. Dans le cas où la réglementation et la fiscalité pour ces produits devaient être harmonisées avec celles des marchés régionaux comme l’Égypte, le Koweït, l’Arabie saoudite et les EAU, les fumeurs, l’environnement commercial et les réserves financières du pays en sortiraient grandement gagnants. 

D’après l’étude intitulée “Jordan National Stepwise Survey (STEPs) for Noncommunicable Diseases Risk Factors 2019”, les fumeurs en Jordanie fument en moyenne 21,3 cigarettes par jour [1]. Ce taux est considéré comme l’un des plus élevés au monde, alors que les recherches scientifiques mondiales font le lien entre l’utilisation élevée de tabac et un ensemble de maladies. En revanche, un nombre croissant d’organisations reconnues, comme le National Health Service (NHS) au Royaume-Uni, affirment que les cigarettes électroniques sont nettement moins nocives que les cigarettes traditionnelles, et peuvent aider les fumeurs à réduire ou arrêter totalement de fumer [2]. 

Pour les fumeurs en Jordanie, la réforme de la réglementation et la réduction des taxes permettront l’accès à des produits d’e-cigarettes abordables et de qualité supérieure, avec le soutien des dernières avancées en R&D. Les marques responsables seront également en mesure de travailler en plus étroite collaboration avec leurs partenaires pour sensibiliser les consommateurs aux risques et aux avantages de leurs produits, et de restreindre l’accès aux mineurs. En outre, les consommateurs ont la garantie que les produits réglementés ont été validés par l’Agence jordanienne des produits alimentaires et médicamenteux, l’autorité nationale compétente en matière de sécurité et efficacité médicamenteuse et de sécurité et qualité alimentaire. 

Bien que les e-cigarettes contiennent de la nicotine et ne sont donc pas totalement dénuées de risques, la nicotine n’est pas la cause principale de maladies liées au tabagisme d’après diverses organisations réglementaires et sanitaires, notamment le NHS. Un article de recherche publié sur le site “Tobacco Control” déclare que substituer les cigarettes traditionnelles par des e-cigarettes sur une période de 10 ans permettrait d’éviter 6,6 millions de décès prématurés, et de gagner jusqu’à 86,7 millions d’années de vie rien qu’aux États-Unis [3]. 

Hormis les avantages pour les fumeurs adultes du pays, les profondes réformes sur les e-cigarettes auront des retombées positives sur l’environnement commercial et les investissements en Jordanie. Les vendeurs d’e-cigarettes trouveront intérêt à investir dans des installations locales pour mieux interagir avec le marché, tandis que la chaîne logistique responsable de la distribution des produits pourrait également connaître une croissance significative. Habituellement, les produits d’e-cigarettes sont vendus par des PME, et la nouvelle réglementation et la fiscalité équilibrée pour ces produits attireront des entrepreneurs désireux de mettre en place de nouveaux points de vente dans tout le pays. 

Grâce à ces réformes, les autorités jordaniennes tireront également parti de la collecte de revenus fiscaux sur des produits importés légalement. Dans ce contexte, les autorités pourront maîtriser les problèmes d’évasion fiscale associés aux acteurs illégaux, tout en travaillant à endiguer la propagation de produits de qualité inférieure et dangereux du marché noir, qui ne répondent pas aux normes et réglementations des autorités locales et internationales. Cela aura un impact positif pour la sécurité des fumeurs, qui auront accès à des produits d’e-cigarettes homologués, conformes et abordables.

Source: Le lézard 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.