Journée sans tabac : les femmes meurent de plus en plus du tabagisme

Conséquence probable de l’augmentation du nombre de fumeuses pendant les années 80, les spécialistes constatent une augmentation du nombre de femmes mortes à cause du tabagisme.

Nous célébrons ce lundi 31 mai la journée mondiale sans tabac, marquée cette année par un arrêt de la baisse du nombre de fumeurs, pour la première fois depuis 6 ans. L’Alliance contre le tabac veut sensibiliser tout particulièrement cette fois les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à mourir de la cigarette, conséquence de l’augmentation massive du nombre de fumeuses depuis les années 80.

Ce qui frappe aujourd’hui, c’est que le tabac frappe des femmes relativement jeunes. “Pendant 10 ans, on a vu augmenter de 5% les hospitalisations pour un infarctus du myocarde chez des femmes de 45 à 55 ans. Si on regarde les décès de moins de 55 ans, 1 sur 5 est lié au tabac”, confie le cardiologue Daniel Thomas. “L’espérance de vie des femmes qui fument est amputée de 11 années”, souligne-t-il.

Il y a donc urgence à agir selon les spécialistes. Aujourd’hui, 3 femmes sur 10 ignorent encore les dangers spécifiques de la cigarette sur leur santé. À tabagisme égal avec les hommes, elles ont par exemple 25% de risque supplémentaire de développer une maladie cardio-vasculaire. “Les artères sont plus petites, il y a des facteurs hormonaux qui jouent un rôle. On ne maîtrise pas la raison mais c’est un fait”, ajoute le cardiologue. Pour les femmes, c’est une double peine, certains facteurs biologiques liés aux hormones semblent les rendre plus dépendantes à la nicotine.

Source: RTL

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *