Tabac : les Européennes fument toujours trop (OMS)

Tabac : les Européennes fument toujours trop (OMS)

La consommation de tabac recule partout et devrait continuer de baisser. Cependant, alors que moins de 8% des femmes dans le monde sont fumeuses, elles sont encore 18% en Europe, nettement plus que dans toute autre région du monde.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le tabagisme tue plus de 8,8 millions de personnes chaque année, soit plus de 7,7 millions par ses conséquences directes et environ 1,2 million à cause du tabagisme passif.

En Europe, 18 % des femmes consomment encore du tabac, soit nettement plus que dans toute autre région, indique l’OMS dans son dernier rapport. En France, ce pourcentage est encore plus élevé (20,7%), selon Santé publique France, qui note cependant une baisse régulière du tabagisme féminin : 24% de fumeuses en 2017, puis 22,9% en 2018.

38 millions de fumeurs de moins de 15 ans

L’an dernier, 22,3 % de la population mondiale a consommé du tabac, soit 36,7 % des hommes et 7,8 % des femmes, indique le quatrième rapport de l’OMS, publié mardi, sur les tendances mondiales en matière de tabac.

D’après le rapport, environ 38 millions d’enfants âgés de 13 à 15 ans consomment actuellement du tabac, soit 13 millions de filles et 25 millions de garçons. Bien qu’il soit illégal pour les mineurs d’en acheter, l’objectif est de parvenir à zéro enfant consommateur de tabac.

Une situation encourageante dans le monde

Le nombre mondial de consommateurs de tabac continue de diminuer, passant de 1,32 milliard en 2015 à 1,30 milliard l’an dernier, a indiqué l’OMS.

Ce nombre devrait encore baisser pour atteindre 1,27 milliard en 2025.

De toutes les régions de l’OMS, c’est dans les Amériques que la baisse est la plus forte, le taux moyen de consommateurs y étant passé de 21 % en 2010 à 16 % l’an dernier.

En Afrique, le taux est passé de 15 % à 10 % et le continent continue d’avoir les chiffres les plus bas.

Bien que l’Asie du Sud-Est présente les taux les plus élevés, avec environ 432 millions d’utilisateurs, soit 29 % de sa population, c’est aussi la région dans laquelle les chiffres diminuent le plus rapidement.

Le Pacifique occidental devrait devenir la région où la consommation est la plus élevée chez les hommes, les indications montrant que plus de 45 % d’entre eux consommeront encore du tabac en 2025.

l’Industrie du tabac toujours à l’offensive

Pour le Directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, ces chiffres sont très encourageants, mais il reste du travail à faire.

« Nous avons encore un long chemin à parcourir, et les fabricants de tabac continueront à utiliser tous les artifices pour défendre les profits gigantesques qu’ils réalisent en colportant leurs marchandises mortelles », a déclaré Tedros Ghebreyesus.

D’après l’OMS, des éléments récents montrent que l’industrie du tabac a utilisé la pandémie de COVID-19 pour gagner en influence auprès des gouvernements de 80 États.

Source: UNRIC

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.