Santé : Le tabagisme est responsable de 5 millions de décès par an dans les pays pauvres

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le tabagisme constitue un enjeu majeur en terme de santé publique dans le monde entier en raison de la mortalité et de la morbidité qui lui sont liées.

Il constitue la première cause de décès évitable dans le monde et est responsable de 5 millions de décès chaque année, la plupart dans les pays de faible revenu. Interrogée ce mardi 6 juin 2021, Docteur Moussa Fofana affirme qu’environ 50 % de ceux qui continuent à fumer à l’âge adulte développeront des maladies associées au tabagisme.

Selon ce Médecin généraliste le tabagisme est a l’origine de multiples maladies. « Un cancer sur trois est dû au tabagisme. Le plus connu est le cancer du poumon, dont 80 à 90 % des cas sont liés au tabac actif. Il y’a d’autres cancers qui sont également causés par le tabac : la gorge, la bouche, les lèvres, le pancréas, les reins, la vessie ou l’utérus. Au-delà de ça, les maladies de l’appareil respiratoire (cancer du poumon, bronchite chronique, pneumonie, sinusite, asthme), le tabac est aussi connu pour dégrader le système cardiovasculaire. Fumer augmente le risque d’artères bouchées, d’hypertension artérielle, d’anévrisme et d’accident vasculaire cérébral (AVC)» a fait savoir Docteur Moussa Fofana .

La consommation du tabac a des conséquences néfastes sur la santé de l’être humain. Aux dire du médecin, « cela empêche le développement du cerveau chez un enfant dont le père ou la mère est fumeur ».

Afin d’éviter la consommation du tabagisme, il est impératif que des mesures de prévention et des campagnes de sensibilisation soient de mise pour freiner cette pratique. Pour cela, Docteur Moussa Fofana pose des préalables : « abaisser le nombre de fumeurs quotidiens (en particulier chez les jeunes), réduire le tabagisme passif dans les lieux de loisirs et l’environnement professionnel, et le faire disparaître totalement dans les établissements scolaires. Passer à la sensibilisation dans les écoles pour expliquer aux jeunes le danger lié à la consommation du tabac. Il faut également que les parents prennent leur responsabilité, le plus souvent, on voit des pères de famille dire à leurs enfants, va m’acheter un paquet de cigarette, et dès que l’enfant s’adapte à cela étant curieux, un jour il essaiera également de tester voir ce que ça donne ,c’est pour dire les parents doivent montrer l’exemple aux enfants d’abord » conseille ce médecin-chef.

A noter que si la tendance actuelle persiste et qu’aucune mesure n’est prise pour réduire les taux de tabagisme, le nombre annuel de décès dû à celui-ci devrait atteindre 10 millions d’ici l’année 2025 dans le monde, dont 7 millions de décès survenant dans les pays en développement selon O.M.S. Mais malgré toutes ces données, le tabac continue à faire des ravages et à conquérir de nouveaux adeptes. D’où la nécessité de l’Etat d’agir et vite.

Source: Guinée 360

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *