Tabac: l’âge minimal doit être passer à 21 ans, selon les jeunes

Tabac: l’âge minimal doit être passer à 21 ans, selon les jeunes

La Société canadienne du cancer invite, au nom des jeunes du Nouveau-Brunswick, les députés de l’Assemblée législative à augmenter l’âge minimum légal à 21 ans pour l’achat de tabac et de
cigarettes électroniques.
«Le taux de vapotage chez les jeunes prend des proportions épidémiques», affirme Lana Randell, coordonnatrice principale, Défense de l’intérêt public au Nouveau-Brunswick.
Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a adopté une législation interdisant les produits de vapotage aromatisés. Cependant, il est possible d’en faire plus pour protéger les jeunes, selon la Société
canadienne du cancer.
Selon les résultats de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves de 2018-2019, 41% des jeunes du NouveauBrunswick qui fréquentaient la 7e à la 12e année ont essayé la cigarette électronique, par rapport à la moyenne nationale de 34%.
Selon l’organisme, le tabagisme est la principale cause de maladie et de décès évitables au Canada: il cause la mort de plus de 48 000 personnes au pays chaque année et est responsable de 30% de tous les décès par cancer.
«Nous savons que la majorité des fumeurs commencent à fumer à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Si nous limitons le tabagisme à cet âge, nous pouvons donc améliorer l’espérance de vie et la santé de personnes partout au pays. Lorsque les jeunes essaient la cigarette électronique ou commencent à vapoter plus tardivement, ils risquent moins de consommer du tabac ordinaire et de développer une dépendance au tabac à l’âge adulte.»

Source: Acadie Nouvelle

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.